Mais la sombre gaieté reviendrait

Sur la route

On fit une descente dans tous les bars sinistres du quartier français avec Old Bull et on rentra à la maison à minuit.
Cette nuit là, Marylou manoeuvra comme à l’exercice …..

… elle se tapa du thé, un cocktail héroine-coco, de la benzédrine, de l’alcool et demanda même à Old Bull une piqûre de morphine, ce que naturellement il lui refusa; il lui fila un martini. ….

Les portes restaient toujours ouvertes autour de la véranda et les acteurs de ce triste drame de la nuit américaine ne cessaient de faire leurs entrées et leurs sorties pour savoir où chacun se trouvait.

Extrait de : « Sur la route » par J.Kerouac

Laisser un commentaire