Instantané de vie

Lorsqu’on voyage, on se déplace géographiquement. Le voyage le plus marquant est celui que l’on fait dans le temps. Le temps qui s’écoule fait la richesse du voyage et vient sublimer les impressions reçues. Impression unique d’un seul moment retenu ou impressions d’une multitude dense. Jouez à trouver cette multitude et vous serez surpris de votre perception des choses. Je veux dire que le voyage le plus marquant est le vécu intérieur.

Un exemple simple est le difficile entrainement en écoutant simplement les bruits. Dans votre environnement, comptez les bruits différents perçus qui meublent l’espace sonore. Recommencez plusieurs jours de suite pour augmenter le nombre (et votre capacité à percevoir ; 10, 15, 20 bruits) vous allez vous surprendre ; un bruit de moteur, une porte qui claque, un enfant, etc. Parfois, de ma fenêtre d’appartement sur la Mer Noire en Bulgarie (mer Cecile en bulgare) le bruit des vagues varie suivant les moments.

Hier, j’ai « joué » aux odeurs un moment pendant la journée. La sensation la plus agréable fut dans une galerie marchande en croisant un couple dont la femme a laissé un sillage de parfum agréable. J’aurai pu la suivre un moment par « gourmandise », mais j’attendais l’éventuelle odeur suivante. Ne souriez pas, l’odeur du mimosa qui me rend immédiatement heureux je l’ai retrouvé dans le tréfonds de ma mémoire d’enfant.

Je vis en Bulgarie au bord de la mer dans un quartier résidentiel pas trop touristique en été. Il y a toujours quelque chose « a vivre », a saisir furtivement au passage. Dimanche toujours équipé de mon appareil photo je cherchais des détails ordinaires de moments magiques. Une Tzigane est venue toucher mon bras comme une interpellation timide, j’ai pris un cliché de son très beau regard.

Une pensée sur “Instantané de vie

  • 27 septembre 2012 à 5 h 56 min
    Permalink

    Soyez curieux(se) et cliquez sur la photo. Observez ses yeux brillants qui ont reflété mon image.
    Hier dans un village des « baba » (grand-mère en bulgare) m’ont demandé de les prendre en photo, je dois raconter ces moments ordinaires.

    Répondre

Laisser un commentaire